Pose de plaque de plâtre : conseils et erreurs à éviter

Le placo ou placoplâtre permet de créer de nombreux aménagements dans la maison. Économique et facile à poser, il comporte toutefois quelques spécificités à connaître. Il est par exemple très important de bien choisir son placo en fonction de la pièce ou il sera placé, de son support et des fonctions qu'il devra remplir

Pose de placo : quels aménagements ?

Le placo ou placoplâtre peut être utilisé pour créer de nombreux aménagements. Polyvalent et économique, le placo est un matériau de base pour de nombreux travaux de construction et de rénovation de l’habitation. Que faire avec du placo ? Comment le poser ? Quelles erreurs ne jamais commettre ? Nous vous disons tout dans cet article. 

Monter une cloison placo

Les plaques de placoplâtre peuvent vous servir à créer des cloisons dans votre maison ou appartement. Léger et facile à installer, le placo peut permettre de créer des murs séparateurs sans entreprendre de lourds travaux. On pose souvent du placo sur les murs anciens afin de masquer leur vétusté. Il est également possible de créer des cloisons en placo afin d’aménager vos combles.

bouton
Comparez les plaquistes pour faire poser du placo
Prix moyen: 20 à 70 € / m²
Gratuit - Sans engagement

C’est une solution pleine d’avantages : privilégier des cloisons à la place des murs permet de réduire considérablement le coût des travaux. La pose de cloison n’est pas complexe, mais peut vous paraître difficile si vous n’êtes pas bricoleur. Dans ce cas, nous vous conseillons de déléguer l’installation de vos cloisons en placo à un plaquiste professionnel. Le prix du placo, fournitures et pose comprises, oscille entre 20 et 70 € le m² TTC en moyenne. 

Poser du placo au plafond

La pose de placo au plafond permet de masquer un plafond en mauvais état, de diminuer la hauteur sous plafond et de gagner en isolation. Poser du placo au plafond en rénovation permet de limiter le coût des travaux de réfection de plafond tout en s’assurant un résultat esthétique et durable.

pose placoplatre plafond

Cela peut aussi permettre d’installer des spots d’éclairage ou de masquer des fils électriques ou tuyaux. Le plafond en placo est très répandu : esthétique et rapide à poser, il est bien moins coûteux qu’un faux plafond tendu ou suspendu. 

Isolation avec du placo

La plaque de placo n’est pas isolante par nature : si vous souhaitez refaire l’isolation de votre maison, vous devrez ajouter de l’isolant à vos plaques de plâtres. Il est également possible d’opter pour du placo isolant, un placo avec isolant intégré. Il s’agit d’un placo BA10 ou BA13 auquel est ajouté une couche isolante comme du polyuréthane, du polystyrène expansé ou de la laine de roche.

Vous souhaitez faire poser du placo ?
Trouvez un plaquiste qualifié près de chez vous.
Gratuit - Sans engagement

Ce type de placo peut être utilisé pour garder la chaleur, la fraîcheur. Dans ce cas, il est souvent posé dans les murs entre une pièce non chauffée (cellier, garage) et une pièce de vie. Enfin, le placo isolant peut vous permettre d‘améliorer votre confort phonique ; pour cela, vous devez choisir un modèle spécifique, destiné à atténuer le bruit.  

Coffrage en placo

Le coffrage en placo permet de camoufler les éléments disgracieux comme les canalisations ou installations électriques. Il peut aussi être utilisé pour encastrer des spots. Ce type de coffrage est relativement facile à installer et nécessite peu de matériel. C’est une solution économique et pratique pour réaliser ses travaux rapidement. 

Quel type de placo choisir ? 

Chaque type de placo possède des caractéristiques particulières. Il est important de les connaître pour choisir les plaques de plâtre les plus adaptées à votre projet.

Le placo BA13

Le placo BA13 est le type de placo le plus répandu (poser du BA13 est assez facile et il permet de nombreux aménagements) et est considéré comme un placo standard. Il s’agit d’un placo “Bords Amincis d’épaisseur de 13 mm”. Il est généralement utilisé dans les pièces sèches de la maison et ne présente pas de caractéristiques spécifiques. Il est utilisé dans la construction de cloisons et de faux plafonds. Le placo BA13 se présente sous forme de plaques blanches ou grises. 

pose placo mur

Le placo phonique

Le placo phonique est utilisé pour améliorer l’isolation phonique d’un logement. Il permet de limiter le bruit entre deux pièces lorsqu’il est posé sous forme de cloison, et d’un étage à l’autre s’il est utilisé pour construire un faux plafond. On utilise souvent le placo phonique dans les pièces comme les bureaux, ateliers, salons ou chambres à coucher. Ce matériau est redoutablement efficace : il permet de réduire les nuisances sonores de 50 % par rapport à un placo standard. 

Trouvez le bon plaquiste pour faire poser du placo
Comparez les plaquistes
disponibles près de chez vous
Comparez les plaquistes
Gratuit - Sans engagement

Le placo ignifugé

Le placo ignifugé est résistant au feu : en cas d’incendie, il assure le rôle de coupe-feu et retarde la propagation des flammes dans la maison. De ce fait, il est utilisé dans les pièces contenant des chaudières, installations électriques, derrière les cheminées ou encore autour des éléments chauffants dans la cuisine.

placo

On peut différencier le placo ignifugé du placo standard d’un coup d’oeil : ces plaques sont de couleur grises ou roses. Pour être certain que votre placo est ignifugé, assurez-vous qu’il porte la mention M1 (non-inflammable) ou M0 (incombustible).

Le placo hydrofuge

Le placo hydrofuge est un placo de couleur bleue ou verte. Il est idéal pour créer des cloisons ou plafonds dans la salle de bain, car il résiste à l’humidité. Ce matériau évite également l’installation et la prolifération des moisissures dans les espaces peu ventilés. La placo hydrofuge présente toutefois des limites : il ne résiste à l’humidité que dans une certaine mesure et ne convient pas à l’extérieur

Le placo isolant intégré

Ce placo 2 en 1 permet de réaliser des travaux d’isolation sans acheter trop de matériaux différents. Il s’agit de panneaux composés d’une couche d’isolant et de plaques de plâtre. Ce type de placo peut être isolant thermique ou phonique. 

Le placo haute dureté

Il s’agit d’un placo renforcé. On l’utilise donc dans les pièces où les cloisons sont susceptibles de recevoir de forts impacts. Le placo haute dureté est donc préconisé pour les chambres d’enfants, les garages ou encore les ateliers. Le placo haute dureté permet également d’améliorer l’isolation phonique et thermique, en raison de sa densité élevée. 

fixation placo

Vous souhaitez fixer des étagères ou un établi sur votre cloison en placo ? C’est tout à fait possible. Sachez cependant que le placo haute dureté ne peut soutenir qu’un poids inférieur à 60 kg par point de fixation.

Le placo cintrable

Le placo cintrable est un placo décoratif : il permet de séparer des pièces de manière originale, en créant des cloisons arrondies. Ce matériau est malléable. Il doit être humidité avec une éponge, puis travaillé à la main pour obtenir la courbure de votre choix. 

Le placo pliant

Le placo pliant est un placo standard conçu de sorte à simplifier vos travaux. Il s’agit en effet de plaques de plâtres pouvant être repliées sur elles-mêmes. Pliées, les plaques mesurent 130 X 60 cm contre 2,50 mètres dépliées. Ce type de plaque est particulièrement pratique si vous souhaitez aménager des combles avec un accès exigu, ou si votre porte d’entrée ne permet pas de faire rentrer du placo grandes dimensions

Quel placo choisir pour quelle pièce ? 

Il existe de nombreux types de placo. Tous ne conviennent pas à tous les aménagements, ni même à toutes les pièces de la maison. Quel placo choisir ? Nous faisons le point pour vous. 

Pièce Type de placo
  • Pièce de vie
  • Placo BA 13
  • Placo isolant
  • Cuisine
  • Placo ignifugé
  • Placo hydrofuge
  • Salle de bain
  • Placo hydrofuge
  • Chambre
  • Placo isolant
  • Placo BA 13
  • Placo haute dureté

Les pièces de vie

Le salon et la salle à manger sont des pièces où le volume sonore peut être élevé. En effet, vous y passez la majorité de votre temps, y mangez, y regardez la télévision, y prenez vos repas… Il est conseillé d’opter pour un placo à isolation phonique ou un placo standard pour les pièces de vie

La cuisine

Elle contient des plaques de cuisson, un four… C’est la pièce ou les risques d’incendie sont les plus présents. C’est également une pièce humide. Nous vous suggérons donc de poser du placo ignifugé près des sources de chaleur et du placo hydrofuge au niveau de l’évier et des canalisations

La salle de bain

La salle de bain est la pièce la plus humide de votre logement. C’est un lieu ou les moisissures s’installent facilement. En conséquence, nous vous conseillons d’installer du placo hydrofuge sur l’ensemble de vos murs.

pose placoplatre

Les chambres

Les chambres doivent être bien isolées pour que vous puissiez vous reposer convenablement. Nous vous conseillons donc d’utiliser du placo phonique. Si vous avez des enfants, vous pouvez aussi opter pour du placo haute dureté, résistant aux chocs. Si votre chambre est bien isolée et que vous n’avez pas d’exigences particulières, un placo BA13 peut très bien convenir.

Les erreurs à éviter lors de la pose de placoplâtre

La pose de placo est plus délicate qu’elle n’y paraît. Si vous procédez aux travaux vous-même, lisez bien ces quelques lignes : elles vous permettront d’éviter de faire de grosses erreurs lors de votre pose de placo.

Choisir le mauvais placo

Choisir des plaques de plâtre sans s’être renseigné outre mesure est une grossière erreur. Il existe, comme nous l’avons vu, de nombreuses plaques de plâtre correspondant à divers pièces et usages. Il est donc primordial de bien réfléchir votre projet avant de procéder à l’achat des matériaux.

Ne pas respecter les règles de pose de placo

Plusieurs petites erreurs peuvent causer l’échec de vos travaux : 

  • Trop espacer les plaques : vos plaques ne doivent pas être espacées de plus d’1 mm entre elles
  • Jointer l’espace entre les murs et plafonds et les montants de porte : rien ne paraît inhabituel au moment de la pose de placo, mais vos joints risquent de se fissurer rapidement au niveau des montants des portes
  • Placer la butée de la plaque au sol : les plaques doivent être mises en butée vers le plafond afin d’absorber d’éventuels mouvements du gros oeuvre
  • Ne pas jointer convenablement : lors de la pose des joints, pensez à bien serrer la bande à joint. Quand vous la recouvrer d’enduit, ne vous alignez pas sur la première couche mais dépassez de 5 cm autour de la bande

pose placo

Comprimer l’isolant

Vos plaques risquent de se déformer si vous comprimez trop l’isolant à l’intérieur de vos cloisons. De plus, ce genre de mauvaise manipulation altère la performance d’isolation phonique de votre logement.

Ne pas respecter les temps de séchage

Les temps de séchage de l’enduit et de la peinture doit toujours être respecté. Si vous passez votre seconde couche d’enduit avant que la première soit totalement sèche, votre jointage ne séchera pas uniformément. De même, si vous posez plusieurs couches de peinture, veillez à bien attendre que les précédentes soient sèches, sans quoi vous risquez de voir apparaître des tâches.

Questions fréquentes

Vous avez encore des doutes sur la pose de placo ? Ces quelques questions/réponses vont vous permettre d’envisager vos travaux plus sereinement. 

Peut-on fixer une plaque de plâtre sur une autre plaque de plâtre ?

Il est tout à fait possible de superposer deux plaques de placo afin d’améliorer l’isolation d’une pièce. Mieux vaut éviter de coller du placo sur du placo ; pour un résultat performant et durable, mieux vaut fixer les deux plaques l’une sur l’autre à l’aide de vis et de chevilles adaptées au placoplâtre.

Peut-on poser placo sans rail ?

Il est possible de procéder à une pose collée de placo ou d’installer vos plaques sur une ossature en bois. Dans la mesure du possible, nous vous conseillons de vous conformer à la technique de pose classique, plus fiable. La pose de placo sans rail est à envisager si votre espace vous impose des contraintes techniques ou si votre projet est bien spécifique.

pose placo prix

Est-il possible de coller du placo sur un mur irrégulier ? 

La planéité du mur n’est pas obligatoire pour poser du placo. La surface doit toutefois être assez plane en haut et en bas du mur pour que vous puissiez fixer convenablement les rails métalliques. Tout dépend cependant de l’état de votre mur : s’il s’agit d’un mur en plâtre très dégradé, vous devrez peut-être utiliser des enduits spéciaux pour restaurer votre mur avant d’entreprendre de poser votre placo.

bouton
Comparez les plaquistes pour faire poser du placo
Prix moyen: 20 à 70 € / m²
Gratuit - Sans engagement

Pose de placo : le matériel nécessaire

Vous souhaitez monter une cloison en placo ou procéder au montage du placo pour un plafond ? Ne brûlez pas les étapes : vous devez avant tout connaître le matériel nécessaire pour poser du placo ! La liste du matériel à vous procurer peut différer d’un type de pose à un autre (pour un plafond en placo par exemple, vous devrez vous munir d’un échafaudage) mais reste sensiblement identique. Dans tous les cas, il vous faudra : 

  • Des plaques de plâtre
  • Des rails métalliques
  • Des montants métalliques
  • Des bandes pour les angles (facultatif)
  • Un crayon à papier
  • D’un mètre
  • Une règle de maçon
  • Une visseuse électrique
  • D’un tournevis 
  • De l’enduit pour faire les joints
  • Du papier de verre à grains fins
  • De la peinture pour les finitions

Comment poser du placo ? 

Vous avez réuni le matériel et souhaitez poser votre placo vous-même ? Nous vous présentons notre technique de pose de placo en prenant l’exemple d’une pose de placo sur rail afin de créer une cloison.

Vous souhaitez faire poser du placo ?
Trouvez un plaquiste qualifié près de chez vous.
Gratuit - Sans engagement

1 – Fixez l’ossature

Le placo vient se placer sur une ossature constituée de rails métalliques. Prenez des mesures en pensant qu’on ne doit voir aucun espace entre le placo au plafond ou au mur et tracez un trait au crayon à papier. Une fois vos mesures prises, fixez vos rails sur le mur. L’un d’entre doit être placé parallèlement au sol, l’autre au plafond. Fixez ensuite des montants à l’intérieur des rails, en respectant une distance de 60 cm environ.

2 – Posez l’isolant

Dans le cadre d’une pose de placo sur rail avec isolation, vous devez fixer de l’isolant à l’intérieur des montants installés. Vous pouvez choisir de la laine minérale, de la laine végétale, ou bien n’installer aucun isolant. Faites en fonction de vos besoins et préférences.

3 – Posez le placo 

L’isolant est en place : vous pouvez maintenant commencer à poser les plaques de plâtre sur l’ossature métallique. Veillez à :

  • Bien aligner les plaques de placo contre l’ossature, jusqu’à ce qu’elles butent au plafond
  • Vous assurer que vos plaques soient droites avant de les fixer avec votre visseuse, sans quoi vous devrez dévisser les plaques pour les visser de nouveau et cacher les trous avec de l’enduit
  • Ne jamais visser trop fort : si vous enfoncez les vis trop profondément, vous risquez d’abîmer vos plaques

4 – Poser les joints

La pose de joints est essentielle : elle vous permet de mieux isoler vos plaques de plâtre, mais aussi d’obtenir un rendu esthétique. Étalez l’enduit spécial joint le long des joints de manière à les recouvrir totalement. Attendez que cela sèche, puis placez une bande à joint. Enfin, repassez une couche d’enduit par-dessus la bande.

pose placoplatre 1

5 – Procéder aux finitions

C’est presque terminé : les opérations qui suivent sont d’ordre purement esthétique. Poncez l’enduit afin de supprimer toute aspérité à l’aide d’un papier de verre. Dépoussiérez ensuite vos plaques avant de peindre le mur. Vous pourrez par la suite, si vous le souhaitez, poser un revêtement sur le placo.

À savoir

La technique de pose du placo reste sensiblement identique d’un aménagement à un autre. Vous devrez toutefois adapter nos conseils ou consulter un spécialiste en cas de situation particulière comme d’une pose de placo au plafond.

Montage du placo par un professionnel : les tarifs

Vous ne vous sentez pas capable de poser du placo vous-même ? Nous vous conseillons de faire appel à un spécialiste expert de la pose de placo : le plaquiste. Ce dernier facture en moyenne 30 à 45 € TTC par heure. S’il vous facture au m², compte 25 à 30 € le m² pour une pose de cloison et 30 à 50 € le m² pour une pose de faux-plafond en placo. 

placoplatre prix

Déléguer ses travaux à un professionnel est un gage de qualité : en faisant appel à un plaquiste, vous pouvez être certaine d’obtenir un résultat soigné et durable. Pour trouver un bon plaquiste, n’hésitez pas à faire appel au bouche-à-oreille et à demander des devis à différents artisans. Avoir plusieurs devis en votre possession vous permettra de bénéficier d’une marge de négociation afin de faire des économies sur les matériaux ou la main-d’oeuvre.

Trouvez le bon plaquiste pour faire poser du placo
Comparez les plaquistes
disponibles près de chez vous
Comparez les plaquistes
Gratuit - Sans engagement