Prix de pose d’un parquet par m2 (flottant, stratifié)

Le parquet fait partie des revêtements de sol préférés des particuliers. Il offre une touche chic et naturelle à un intérieur. Les gammes de parquets sont variés. Le revêtement stratifié est le plus accessible en terme de prix. Les parquets contrecollés et massifs sont les plus authentiques et les plus durables.

Prix d’un parquet au m² (par type)

Il existe 3 types de parquet : massif, contrecollé et stratifié. Avant d’entrer dans le détail des caractéristiques de chacun, nous vous proposons un aperçu des prix moyens constatés pour l’achat de fournitures uniquement : 

Type de parquet Prix moyen TTC
(hors pose)
Massif 35 – 150 € / m²
Contrecollé 25 – 120 € / m²
Stratifié 10 – 55 € / m²

Comme vous pouvez l’observer, les fourchettes de prix sont très larges. Pour chaque famille de revêtement, plusieurs critères vont en effet impacter le budget :

  • L’essence de bois utilisée
  • L’épaisseur et la dimension des lames
  • Le style du parquet : chevrons, à l’anglaise, pont de bateau…
  • La finition : vernis, ciré, brut
  • La marque : certains fabricants sont réputés pour leur qualité. Leur prix est donc un peu plus élevé que les autres gammes

bouton
Comparez les artisans pour poser du parquet
Prix observés : 30 - 195 € / m²
Gratuit - Sans engagement

Tarif de pose d’un parquet : prix moyen et critères

Outre le revêtement en lui-même, le prix de pose est une composante majeure du budget parquet. Selon la technique de pose choisie (ou imposée par le produit), les tarifs vont quelque peu varier. Voici un tableau comparatif :

Type de pose Prix moyen HT
(hors fourniture)
Clouée 30 – 40 €
Collée 25 – 35 €
Flottante 20 – 30 €

Une nouvelle fois, il s’agit de fourchettes de prix. Pour chaque type de pose de parquet, des critères vont impacter le budget, comme :

  • Les travaux annexes : dépose d’un ancien revêtement, ragréage, pose d’une sous-couche ou d’un pare-vapeur, pose des lambourdes pour une pose clouée, pose de plinthes… 
  • La qualité du système de clipsage pour une pose flottante
  • La dimension des lames : plus il y a de pièces à poser, plus cela va prendre du temps de main d’oeuvre
  • Le nombre de coupes nécessaires
  • Le style de pose souhaité : chevrons, à l’anglaise, pont de bateau, en échelle…
  • L’artisan choisi : expérience, certification RGE…

Prix et pose de parquet : quelle gamme choisir ?

Prix de pose d’un parquet massif 

Le parquet massif est assurément le plus noble des revêtements de sol. Il apporte du cachet, de l’authenticité et une plus-value à une maison. 

100% naturel, le parquet massif est constitué d’une seule pièce de bois noble issue de la même essence. Il est robuste et sa durée de vie peut monter à plus de 100 ans en fonction de son essence et de la qualité de son entretien. 

sol bois

L’épaisseur d’un plancher massif varie entre 15 et 23 mm. Bien entendu, plus ce dernier est épais, meilleure sera sa robustesse et plus longue sera sa durée de vie. 

Côté tarif, il s’agit en toute logique du matériau le plus onéreux puisque le prix de pose d’un parquet massif peut grimper jusqu’à près de 200 € / m² (avec intervention d’un professionnel).  

Vous voulez poser du parquet ?
Trouvez un bon artisan près de chez vous.
Gratuit - Sans engagement

Coût de pose d’un parquet contrecollé

Les lames contrecollées sont un bon compromis entre le parquet massif et le revêtement stratifié. Il est en général constitué de 2 ou 3 couches de bois (une couche d’usure en bois noble, une couche en bois tendre et une couche en aggloméré). 

parquet contrecolle

Tout comme son cousin massif, le parquet contrecollé possède une très bonne résistance dans le temps. Il se décline dans de nombreuses essences et peut adopter plusieurs styles de présentation (style de pose). 

Le prix de pose d’un parquet contrecollé est un peu moins élevé qu’un bois massif. Il peut toutefois dépasser les 150 € / m² en fonction de l’essence et de la finition choisie. 

Prix de pose d’un parquet stratifié

Il s’agit en réalité de fibres de bois qui, une fois mélangées et assemblées, forment une lame. Une fine couche en résine protège l’ensemble et une couche décorative apporte la finition et l’aspect souhaité (décor imitation bois). Enfin, un film fait office de couche d’usure.

Le revêtement stratifié est bien entendu le plus accessible sur le marché. L’entrée de gamme démarre aux alentours des 10 € / m². Pour les versions haut de gamme (plus épaisse et plus durable), le prix peut dépasser les 50 € / m².

parquet flottant

Si vous confier le chantier pose à un artisan poseur, il faudra alors compter sur un budget global compris entre 30 et 85 € / m².

Parquet stratifié : erreur d’appellation ?

Le saviez-vous ? Le terme parquet stratifié a beau être entré dans les habitudes de langage, il s’agit en fait d’une mauvaise utilisation.

En effet, pour qu’un sol puisse être qualifié de parquet, la couche supérieure d’une lame doit être constituée de bois dur et doit atteindre une épaisseur minimum de 2,5 mm. Ce n’est pas le cas du stratifié. L’appellation sol ou revêtement est donc plus juste.

Avantages et Inconvénients selon le type de parquet

Pour vous permettre de mieux différencier chaque gamme, voici une synthèse des avantages et des inconvénients de chaque matériau : 

  Avantages Inconvénients
Parquet massif 
  • 100% bois noble 
  • Cachet
  • Plus-value
  • Nombreuses essences disponibles (nuances très variées)
  • Très robuste (couche d’usure jusque 12 mm)
  • Très longue durée de vie
  • Finitions diverses
  • Rénovation possible (ponçage, vitrification)
  • Entretien indispensable
  • Prix élevé
  • Pose collée ou clouée uniquement (plus complexe)
  • Risque de déformation plus important en cas de mauvaise pose
  • Très sensible à l’eau si non traité
Parquet contrecollé
  • Couche supérieure en bois noble 
  • Cachet du bois
  • Nombreuses essences disponibles
  • Robuste (couche d’usure jusque 7 mm) 
  • Longue durée de vie
  • Finitions diverses
  • Rénovation possible
  • Toutes techniques de pose possibles
  • Couche d’usure plus fine qu’un parquet massif
  • Prix moyen à élevé selon la gamme
  • Entretien indispensable
Revêtement stratifié
  • Prix bon marché
  • Simple à poser (mode clipsable)
  • Décors imitation bois variés
  • Entretien rapide
  • Peu de diversité dans les styles de pose
  • Fragilité
  • Rénovation très limitée
  • Couche d’usure très mince (moins de 2 mm)

Les types de pose de parquet 

Maintenant que vous avez une meilleure vue d’ensemble des types de parquets existant sur le marché, nous vous proposons un tour d’horizon des 3 principales techniques de pose.

La pose clouée

Il s’agit de la technique de pose la plus traditionnelle. Elle est en général réservée au parquet massif, même si elle peut être appliquée pour un plancher contrecollé.

Pour ce type de parquetage, il est nécessaire d’installer des lambourdes sous les lames. Celles-ci seront ensuite clouées sur le bois. 

parquet massif cloue

C’est une opération très technique qui exige un véritable savoir-faire. C’est pourquoi elle est en générale plutôt confiée à un poseur de parquet.

La pose collée

C’est la pose la plus couramment utilisée aujourd’hui pour du parquet massif ou du contrecollé dont l’épaisseur est comprise entre 10 et 20 mm. Comme son nom l’indique, elle consiste simplement à coller les lames du plancher au sol grâce à une colle adaptée. 

prix pose parquet colle

Si ce type de pose est souvent privilégié pour assurer la parfaite tenue au sol des dalles, il exige un travail de préparation très rigoureux. Il est en effet impératif que votre sol soit parfaitement plat et propre pour assurer l’adhérence des lames de parquet.

Vous souhaitez poser du parquet ?
Trouvez des artisans
dans votre ville
Comparez les artisans
Gratuit - Sans engagement

La pose flottante

C’est la pose de prédilection de tous les particuliers bricoleurs, car c’est en général la plus simple et la plus rapide à réaliser (exemple en image ici). Elle ne peut être envisagée que sur un modèle contrecollé ou stratifié. Le parquet massif n’est pas concerné par ce type d’installation.

Le principe est simple : un système de clips permet de fixer et verrouiller les lames entre elles.

prix pose parquet flottant

En revanche, dans la mesure où le revêtement n’est pas totalement fixé au sol, une lame d’air subsiste sous les lames. Cela génère quelques inconvénients de bruits et un risque de condensation. C’est pourquoi une pose flottante impose l’installation au préalable d’une sous-couche équipée d’un pare-vapeur

Parquet massif ou contrecollé : quelle essence choisir ?

Le parquet se décline en de nombreuses teintes et offre différents niveaux de résistance. En effet, selon le trafic de la pièce de destination, votre choix pourra s’orienter vers un sol plus ou moins dur et résistant.

Voici un tableau qui regroupe 10 essences parmi les plus utilisées pour un parquet. Vous pourrez y repérer leurs spécificités y compris la fréquence de passage adaptée.

Essence Couleur Niveau de dureté Fréquence de passage
Pin blanc Blanc à jaune Bois tendre Faible
Bouleau Blanc à jaune Bois tendre Faible
Teck Brun jaune Mi-dur Moyen
Noyer Gris à brun Mi-dur Moyen
Frêne Blanc à marron clair Dur Moyen à élevé
Chêne Doré à marron Dur Moyen à élevé
Hêtre Blanc à jaune Dur Moyen à élevé
Merbau Brun à rouge Très dur Élevé
Wenge Brun à noir Très dur Élevé
Ipé Brun à rouge Très dur Très élevé

Projet de pose de parquet : erreurs à éviter

Étudier son projet en amont 

Un projet de pose de parquet demande une étude préalable. En effet, afin de déterminer le type de parquet à privilégier et la technique de pose la mieux adaptée, il est nécessaire de se poser les bonnes questions : 

  • Quelle pièce est concernée ? Si nous prenons l’exemple d’une salle de bain, il est recommandé de se tourner vers un bois exotique, traité naturellement contre l’humidité.x
  • Quelle teinte privilégier ? La couleur des murs et le niveau de luminosité jouent un rôle clé dans le choix de la couleur du sol
  • Quelle est la destination du projet ? S’agit-il d’une résidence principale ou secondaire ? Une maison secondaire est moins fréquentée. De ce fait, le parquet présente moins de risque d’usure et il n’est pas forcément nécessaire d’investir dans le revêtement le plus résistant.
  • Comment se présente le sol de votre maison ? La réponse à cette question vous permettra de déterminer le système de pose le mieux adapté.sol salle de bain

Bien évaluer la quantité de parquets

Dans le cadre d’un projet de rénovation de sol, quel que soit le type de revêtement choisi pour l’habiller, il est primordial de déterminer la bonne quantité de produits à acheter. Pour le parquet, plusieurs critères vont entrer en compte : 

  • La surface de la pièce 

  • Le style de pose

  • Le nombre de coupes nécessaires

Pour vous aider à estimer la bonne quantité de parquet à prévoir, n’hésitez pas à utiliser les guides présents sur la toile (exemple ici).

Penser aux accessoires annexes

Outre les lames de parquet, pensez à prévoir tous les éléments de finition dans votre budget et dans votre commande finale. Parmi ces accessoires, nous pouvons citer notamment : 

  • Les plinthes
  • Les barres de seuil (seuil de jonction, seuil de niveau)
  • L’isolant et la sous-couche (notamment en pose flottante)
  • Les lambourdes ou solives (pour une pose clouée)
  • Les produits de vitrification du parquet (huile, cire…)

plinthe bois

Trouver un artisan qualifié pour la pose

Si vous êtes un bon bricoleur, la pose d’un parquet est tout à fait à votre hauteur, notamment si vous choisissez une pose flottante. Toutefois, pour un résultat durable et de qualité, il est indispensable de réaliser votre chantier parquet dans les règles de l’art.

En effet, n’oublions pas que le bois est un matériau vivant qui bouge en fonction du taux d’humidité des pièces. Pour lui permettre d’évoluer librement, il est indispensable de respecter un certain jeu de dilatation. Ce point est essentiel pour éviter les déformations de parquet dans le temps (lames qui se soulèvent, qui se cassent…). 

En confiant votre chantier à un artisan qualifié et habitué à habiller les sols avec du parquet, vous optimisez la durabilité de votre revêtement.

Exemples de devis : budget pose de parquet

Prix de pose parquet flottant 30 m²

Les chambres de votre maison sont aujourd’hui équipées de moquette au sol. Celle-ci demande un entretien très régulier et vous souhaitez changer de revêtement pour limiter le temps passé au nettoyage du sol. Vous décidez donc de poser vous-même un sol en stratifié clipsable

Vous décidez donc de vous rendre dans le magasin Leroy Merlin le plus proche de chez vous pour obtenir un devis.

Après avoir fait le tour du rayon concerné, vous arrêtez votre choix sur un revêtement stratifié intenso à 14 € / m². À cela, il vous faut rajouter une sous-couche à 2,50 € / m² , des plinthes à 3,5 € le mètre linéaire, et deux barres de seuil à 10 € l’unité

Le montant total de votre devis pose de stratifié pour deux chambres de 15 m² s’élève donc à 720 € TTC

Prix pose parquet collé 

Vous venez d’acquérir une nouvelle maison dont le sol du rez-de-chaussée est revêtu d’un parquet stratifié clipsé. Ce dernier est abîmé et procéder à une rénovation de parquet sur du stratifié est peine perdue. 

Vous décidez donc de le remplacer totalement par un vrai parquet, plus robuste et plus authentique. Vous vous rendez dans un magasin spécialisé qui vous propose un parquet massif en chêne à 75 € / m²

prix pose parquet massif

Comme vous n’êtes pas un bricoleur averti, vous préférez confier ce type de travaux à un professionnel. Le magasin spécialisé propose des forfaits pose à 28 € / m². Vous êtes intéressé et demandez un devis complet, comprenant la dépose de l’ancien stratifié. La surface concernée est de 65 m².

Au final, le montant total de votre devis pose de parquet (fournitures comprises) s’élève à 7 475 € TTC.

Prix pose parquet stratifié Saint-Maclou

Vous venez de faire construire votre maison de plain-pied de 140 m² et vous abordez la phase aménagement intérieur.

Pour les murs, vous choisissez de tout peindre en blanc de manière à optimiser la luminosité des pièces. Plusieurs objets de décorations viendront ensuite apporter quelques touches de couleur. 

À présent, vous devez choisir votre sol. Pour contraster avec le blanc des murs, vous décidez de partir sur une teinte foncée. Concernant le matériau, vous préférez le côté naturel du bois. Toutefois, vous êtes limité par votre budget. Un revêtement stratifié de bonne qualité vous semble être un bon compromis d’un point de vue rapport qualité-prix. La surface à recouvrir est de 130 m².

Votre enseigne de prédilection pour l’aménagement des sols et des murs de la maison est Saint-Maclou. Vous y avez vos habitudes et vous décidez de prendre conseil auprès d’un vendeur spécialisé. Il vous propose un sol stratifié décor chêne foncé à 40 € / m².

Concernant la pose, vous décidez de passer également par le magasin pour gagner du temps. Pour estimer le prix de la pose du stratifié, un déplacement sur place est nécessaire. Après la visite d’un artisan, la pose est estimée à 25 € / m².

Au final, le devis pose proposé par le magasin s’élève à 10 200 € pour 130 m², fourniture du parquet et des accessoires comprise. 

Pose parquet contrecollé 100 m² prix

Pour apporter un charme supplémentaire à votre maison, vous décidez de remplacer le carrelage existant dans chaque pièce de la maison par du parquet

sol maison moderne

Ne sachant pas trop comment procéder, vous faites appel à un artisan avec qui vous avez l’habitude de travailler pour vos travaux d’aménagement. Il vous conseille de poser un parquet contrecollé, moins onéreux que du massif et tout aussi qualitatif. Avant de choisir le revêtement idéal, vous avez besoin d’estimer le coût de la dépose et de la pose du parquet contrecollé. Votre artisan vous fait la proposition suivante : 

  • Dépose du carrelage : 20 € / m² soit 2 000 €
  • Préparation du sol et pose d’un parquet flottant : 30 € / m² soit 3 000 €

Le budget rénovation de votre sol s’élèverait donc à 5 000 € TTC hors fourniture

Questions fréquentes pour votre projet

Peut-on poser un parquet sur du carrelage ?

Oui, il est tout à fait possible de poser du parquet sur du carrelage. Toutefois, il est impératif que le sol soit parfaitement plan pour éviter une déformation des lames de parquet. En cas de défaut de planéité, un ragréage sera nécessaire.

Pour plus de simplicité, nous vous conseillons d’opter pour la pose flottante de parquet. Toutefois, si vous souhaitez poser du parquet massif, une pose collée peut tout à fait être envisagée, sous condition que le sol soit propre et lisse.

Par ailleurs, avant d’envisager une pose de parquet sur du carrelage, nous vous conseillons de vérifier que vous disposez de suffisamment d’espace entre le sol et le bas de vos portes (intérieur et porte d’entrée).

Si ce n’est pas le cas, il sera nécessaire de raboter les portes, ce qui peut s’avérer compliqué pour une porte d’entrée. Notre astuce : garder une petite surface carrelée à l’entrée de la maison pour permettre l’ouverture de la porte d’entrée sans difficulté.

La sous-couche est-elle indispensable pour poser un parquet ? 

Pour un parquet cloué ou collé, elle n’est pas obligatoire. Toutefois, elle présente l’intérêt d’optimiser l’isolation de votre sol. Par ailleurs, il est indispensable de s’assurer qu’un sol est bien sec et à l’abri de l’humidité (présence d’un pare-vapeur) avant toute pose de parquet

Pour un sol flottant (revêtement stratifié ou parquet contrecollé), elle est en revanche indispensable à plusieurs niveaux : 

  • La sous-couche permet de limiter les bruits d’impact souvent très présent sur un sol flottant
  • Associée à un pare-vapeur, elle protège le parquet contre les remontées d’humidité
  • Elle permet de rattraper les petites irrégularités du sol (attention, en cas de gros défaut de planéité, un ragréage est indispensable)

bouton
Comparez les artisans pour poser du parquet
Prix observés : 30 - 195 € / m²
Gratuit - Sans engagement

Quel type de sous-couche choisir ?

  • Pour une pose clouée : l’espace entre le sol et le revêtement peut atteindre 10 cm selon l’épaisseur des lambourdes et des solives. Pour optimiser l’isolation du sol, il faut donc combler cet espace par un isolant. Cela peut être de la laine végétale ou de l’isolant en vrac.
  • Pour une pose collée : afin de ne pas trop augmenter l’épaisseur finale du sol, l’installation d’un isolant mince peut suffire.
  • Pour une pose flottante : ce type d’installation exige une isolation renforcée tant sur le plan phonique que thermique. Des sous-couches spécifiques sont normalement proposées en complément d’achat d’un parquet clipsé. Les matériaux utilisés sont très variés : polystyrène, liège, fibre de bois ou polyéthylène. Retrouvez ici quelques exemples de sous-couches et autres accessoires spécifiques au sol stratifié. 

La pose de parquet est-elle compatible avec le chauffage au sol ?

Oui, à condition d’opter pour la pose collée ou flottante.

revetement sol chauffant

Dans tous les cas, le choix du bois et de la sous-couche dépendra du type de chauffage au sol qui équipe votre maison. Nous vous conseillons de vérifier ce point essentiel avec un professionnel lors de votre phase de réflexion (avant le choix du matériau).